750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Sel et Poivre
  • : Blog culinaire : recettes d'ici et d'allieurs
  • Contact

Likez ma page et gagnez des cadeaux !

100 fans = un tirage au sort. A gagner :


Recherche

Archives

L'actu des blogs

24 avril 2008 4 24 /04 /avril /2008 11:59

bourek

Pendant un moment, j'en faisais souvent!!! Puis là, comme vous voyez, j'ai un peu perdu la main en ce qui concerne le pliage :( mais pas pour la farce : elles n'étaient pas sèches du tout et pas trop huileuses, bref, parfaites!!
Je les ai servi avec une
quiche aux légumes.

J'ai mis : de la viande hachée (boeuf), deux pommes de terre réduites en purée, un jaune d'oeuf, de la vache qui rit, du raz el hanout, de la coriandre, du paprika, du sel et du poivre. J'ai mélangé le tout, j'ai mis une bonne cuillière à café sur la moitié de la feuille de brick et je me suis débrouillée comme j'ai pu pour faire un triangle. Les faire frire quelques secondes de chaque coté. Servir chaud.

Partager cet article
Repost0
23 avril 2008 3 23 /04 /avril /2008 08:46

La Sant Jordi est une fête d'origine catalane qui se déroule le 23 avril, jour de la Saint Georges, patron de la Catalogne. La tradition veut que chaque année, on offre un livre et une rose.
La légende la plus populaire qui entoure Sant Jordi fut écrite par Jacques de Voragine dans La Légende dorée. Il y relate la victoire de ce dernier sur le dragon du sang duquel jaillit un rosier. Cueillant une rose, il l'offre à sa princesse. En retour, celle-ci lui offre un livre comme témoignage de son amour pour lui.
Le 15 novembre 1995, la Conférence générale de l'UNESCO décide de proclamer ce jour, "Jour du livre et des droits d'auteur". L'Unesco marque ainsi l'importance du livre, qui est historiquement le plus puissant média de diffusion de la connaissance ainsi qu'un outil essentiel d'enrichissement culturel. Cette journée a pour but de promouvoir le livre et de donner accès à la culture au plus de personnes possibles.
Souce Wiki...
J'ai fait deux ou trois recherches et il n'y a pas l'air d'avoir beaucoup de recettes spéciales pour cette fête. La seule que j'ai trouvé, c'est celle de ce pain, sur des forums catalans/espagnols.
Encore une fois : je ne suis pas douée en boulange. Je le trouve pas trop mal là, mais si vous m'auriez vu le faire, vous vous seriez moqué(e)s de moi! Une catastrophe! L'étape la plus compliquée pour moi a été le façonnage. J'ai du mal m'y prendre car c'est pas possible que ce soit aussi casse-pieds (sinon personne ne ferait du pain). Je n'ai pas de moule et le but a été de donner une forme de baguette : j'ai lutté. L'essentiel vous me direz, c'est le résultat :

pan_sant_jordi

J'ai tout divisé par deux car je ne voulais qu'il soit trop gros :

1 er pain censé représenté le sang :
300 gr de farine
6 gr de sel
120 gr de sobrasada (je sais pas si ça existe en France. C'est une sorte de "chorizo" (mais pas vraiment) qu'on étale sur du pain. Elle existe aussi en forme de saucisson (c'est pour ça qu'on peut pas vraiment dire que c'est du chorizo) mais c'est très mou. Dans les deux cas, ça se mange avec du pain. Bref, j'ai remplacé par du concentré de tomate.)
15 de levure fraîche
150 d'eau
2ème pain censé représenté l'or :
300 de farine
6 gr de sel
150 gr de noix hachées
95 gr. de fromage type vache qui vit ou fromage à croque monsieur
45 gr de beurre
15 gr de sucre
30 gr de levure fraîche
140 gr d'eau

Dans chaque cas, mettre l'eau à chauffer une minute à 40°.
Ensuite, ajouter la levure et la dissoudre, pour enfin ajouter le reste des ingrédients. Laisser reposer une heure pour que les pates gonflent.
Ensuite, étaler les pâtes sur une épaisseur de 2cm environ et couper les en bande.
Former le pain en alternant une bande sang et une bande or. Laisser reposer une heure.
Enfourner une demie heure à 220°.

Partager cet article
Repost0
22 avril 2008 2 22 /04 /avril /2008 08:18

Le bœuf Stroganov n’est pas un plat traditionnel russe mais une pure création. Ce plat à reçu le nom du comte Alexandre Grigorévitch Stroganov (1795-1891). Ce personnage, excessivement riche, dernier héritier sans enfants de la lignée des Stroganov, tenait table ouverte à Odessa. Cela signifiait que toute personne cultivée ou convenablement habillée pouvait s’inviter tout simplement au repas. C’est donc pour ces tables ouvertes que fut inventé, non pas par Stroganov lui-même, mais par un de ses chefs une sorte de plat hybride franco-russe : de petits morceaux de viande revenus dans une sauce. D’ailleurs cette sauce n’était pas servie à part, à la française, mais comme un jus à la russe.
Ce sont d’abord les auteurs de livres de cuisine odessites qui l’ont apprécié et introduit dans l’usage de la cuisine de toute la Russie après l’avoir baptisé de son nom actuel. C’est ainsi que ce plat a connu une popularité de ‘seconde main’ très postérieurement à l’époque où il fut préparé en premier. Les historiens et puristes regrettent souvent les ‘’adaptations’’ de la recette qui dénaturent souvent le goût du plat.
Plus de détail...

Il y a donc plusieurs recettes. J'ai décidé de faire celle trouver sur ce site car la version avec la crème fraîche me tentait. Je ne marie jamais le boeuf et la crème alors c'était une bonne occasion d'essayer !
Pendant la cuisson, j'ai gouté à ma sauce et je me disais "aïe! avec le boeuf, ça va être moyen" mais en fait, ça se marie très bien. C'est une recette rapide, je la referai. J'ai servi avec des pâtes.

stroganov

Pour 4 personnes :
500 g de filet de bœuf ou de rumsteack
3 cuillères d’huile ou de beurre
1 cuillère de farine
150 g de crème épaisse
1 à 2 verres de bouillon de viande
2 cuillères de sauce tomate
3 oignons
sel et poivre

Coupez le bœuf en petite lamelles de 3 à 4 cm de long sur 0,5 cm d’épaisseur.
Faites revenir à la poêle les oignons coupés en morceaux dans l’huile ou le beurre.
Faites revenir la viande dans une cocotte pendant 6 à 7 minutes et ajoutez-y les oignons, le sauce tomate et cuire encore 7 à 8 minutes.
Rajoutez la farine, la crème et le bouillon de viande.
Laissez cuire encore 2 à 3 minutes à feu vif en remuant et assaisonnez.
Deuxième variante.

Partager cet article
Repost0
19 avril 2008 6 19 /04 /avril /2008 10:52

On peut dire que je suis une thé-addicted. J'adore ça. Pour profiter de toutes ses saveurs, il faut le boire bien chaud (à mes débuts, je le laisser refroidir, maintenant je peux le boire bouillant) et je ne peux pas m'empêcher de le "sur-sucré" pour l'apprécier au maximum.
Avant toute chose, je vous invite à lire un article wiki pour tout savoir sur ces feuilles magiques.

Ce qui est impressionnant, c'est qu'il est présent partout dans le monde, différent niveau goût selon les régions, mais possède à chaque fois la même qualité : la générosité.
En effet, le thé c'est l'hospitalité. Inconnus de passage, amis, famille...de la part de riches, de pauvres, de sédentaires, de nomades : il nous est offert avec sincérité et amabilité.

Je vais vous parler du thé que j'ai l'habitude de faire, puis de différents thés qu'on m'a offert et enfin, des thés en sachets pas trop mal que j'emporte dans son sac parce que j'aime vraiment pas le café (quoique, j'ai fait des efforts, je ne bois plus trois gorgées d'eau après une de café!)

th__verveine

J'achète du thé banal, qu'on trouve dans les épiceries ou sur le marché.
Je fais bouillir de l'eau.
Je mets (pour une petite théiere) 1 à 2 cuillère à café de de thé.
Je passe de l'eau bouillante dessus (je le fais 3 fois) afin d'enlever l'amertume.
Ensuite je mets des feuilles de verveines séchées (c'est définitif : bien sur, je suis une grande fan du thé à la menthe mais je préfère vraiment mon thé avec la verneine) dans la théière avec des pierres de sucre (perso, j'en met 8 ).
Verser enfin l'eau.
Ensuite, je mets ma théière (à faire selon la matière de cette derniere) sur le feu quelques secondes.
Puis pour mélanger, je versez mon thé dans un verre, le remets dans la théière, puis remets dans le verre puis dans la théière et ce 3 fois. Et c'est booooon.

thes

Ma petite soeur m'avait offert pour Noel un coffret de six thés venu d'ailleurs. Voici mon classement :

1. Le Thé Vert à la Menthe : Il est composé de thé vert Gunpowder de Chine et feuille de menthe.
Sur la jolie boîte, c'est écrit : "l'ami de votre coeur" : c'est tout à fait ça. Une fois qu'on a gouté au vrai thé à la menthe, on ne peut plus s'en passer. C'est le thé qui se rapproche le plus de celui que je fais, donc je ne peux que le mettre en 1ère position.

2. The Russe (goût russe aux agrumes) : C'est un mélange de thé noirs aromatisés. Il est composé de thés noirs de Chine et de Ceylan, arôme naturel de bergamote, écorces de citron, arômes naturels de citron, orange et mandarine.
Ce dernier est complètement différent du mien ou du thé vert à la menthe mais il n'en ai pas moins délicieux : le goût subtil des agrumes est prononcé et délicieux (en même temps, je fais partie de ceux/celles qui laissent longtemps infuser). Il est écrit au dos de la boîte que "les russes ont pour habitude de boire une gorgée de thé en maintenant un morceau de sucre entre leurs dents ou en prenant une cuillerée de confiture." A tester...

3. Numéro 3 du podium j'ai nommé le Thé Noir des Indes : Il est composé de thé noir des hauts plateaux de l'Inde, cannelle, gingembre, cardamome et poivre. Celui la m'a marqué par son parfum : on a presque envie de découper du tissu, mettre de ce thé dedans et le refermer pour parfumer nos placards (dites moi que je ne suis pas la seule a faire encore ça!). Le parfum nous suit jusque dans la bouche et réveille nos papilles. Il est dit que "ce thé noir ce boit "à l'anglaise" avec un nuage de lait ou "à l'indienne" avec du lait et des épices". A tester également...

4. Trà Hoa Nhài ou Thé Vert à la Fleur de Jasmin : Il est composé de thé vert du Vietnam et de fleurs de jasmin du Vietnam tout simplement et est parfait ainsi. La douceur du jasmin donne un agréable goût. Cependant c'est, selon moi, le thé de tous les jours (tandis que les autres sont des thés de gourmandise, que j'affectionne particulièrement, que je savoure jusqu'à la dernière goute...).

5. Thé Rouge (thé de Chine Qi'mén) : Celui la comporte du Qi'mén (thé de Chine rouge de la province de Anhui), arôme naturel de bergamote, pétales de bleuet et d'hélianthe, extrait naturel de fleur d'oranger. Malheureusement, rien de particulier malgré tous ces ingrédients, j'ai trouvé ce thé assez banale mais pas désagréable.

6. Genmaïchan, Le Thé Vert du Japon : Il est composé de thé vert Sencha du Japon, maïs et riz torréfiés au goût très original, fin et délicat de noisette grillée. Je l'ai trouvé pas désagréable mais pas top. En fait, j'ai pas aimé ce que j'appelais les "corn flakes" jusqu'à vous transmettre la composition de cette petite boîte : j'avais l'impression de retomber en enfance, devant mon bol de céréals. Le goût de ces derniers et fortement prononcé. Surprenant au début, mais on s'y fait...

Tous les ingrédients des thés cités sont issu de l'agriculture biologique. Achetables ici (individuellement), pour faire ou se faire plaisir. Le coffret ne peut que plaire aux amateurs/trices de cette boisson. Je le recommande vivement.

Enfin, les thés du sac à main bons-mais-pas-aussi-bons-que-le-"vrai"-thé. Il y en a 4 :

1. Le Thé Sencha. Contrairement à celui qui se trouve dans les boites ci-dessus, il ne possède pas de céréales!
2. Aux Fruits Rouges : Riche en goût, délicieux quand il est bien sucré.
3. Le Thé Blanc : Subtile, il est très bon.
4. Earl Grey : ou "thé de grand-mère". Banal mais bon.

NB : Il en manque deux!!! Le seul thé que je sucre peu (voire "pas") et qui est délicieux ainsi : Le thé rouge des turcs. Pendant un moment, je ne buvais que ça. Et le thé matcha : un des meilleurs! (mais j'en ai pas à la maison (c'est trop cher!))

Et vous, vous l'aimez comment? Quelque chose à me conseiller?? 

Partager cet article
Repost0
18 avril 2008 5 18 /04 /avril /2008 15:15

Un succulent accompagnement que j'ai trouvé chez la délicieuse Oum Koulthoum.

pdt_italienne

Il vous faut :
des pomme de terre 
1 gros oignon
quelques feuilles de salade
de la crème fraîche épaisse
sel, poivre
J'ai ajouté un peu de noix de muscade

Epluchez vos pommes de terre et coupez-les en dés, faites cuire dans de l'eau salée.
Une fois cuit vous les transvasez et gardez au chaud.
Dans une autre marmites vous faites revenir votre oignon émincé avec du beurre jusqu'à ce qu'il devienne translucide, ajoutez la salade coupée en lamelles et faites revenir pendant 1 à 2 min, ajoutez la crème fraîche, sel et poivre puis les pommes de terre et remuez délicatement.

Partager cet article
Repost0
14 avril 2008 1 14 /04 /avril /2008 10:28

Une recette qui m'a attiré par ses photos alléchantes sur le blog de Piroulie.
Je ne suis pas très douée en cookies donc je vous invite à visiter son blog si les miens ne vous tentent pas car ils sont dé-li-cieux!

cookies
Ingrédients pour 2 douzaines de cookies :

115 g de beurre mou
1 gros oeuf
200g de sucre roux 
3 cuillères à soupe de sucre en poudre blancs
(pour ma part, je l'ai utilisé pour la fin, lorque j'ai roulé la pâte en boudin)
220g farine
1 cuillère à café de levure chimique
1/2 cuillère à café de sel
2 cuillères à café d'extrait de vanille
1 et 1/2 cuillère à café de café en poudre
200 gr  de pépites de chocolat
75 gr de noix , noisettes caramélisées ou noix de pécan (j'ai mis des cerneaux de noix de pécan grossièrement hachés)

Coupez le beurre en morceaux dans un saladier et laissez le à température ambiante pour qu'il ramollisse.
Ajouter le sucre roux , la vanille , l'oeuf et travaillez vivement le mélange à la spatule ou au robot jusqu'à ce qu'il soit crémeux et léger.
Incorporez ensuite la farine , la levure , le sel , et le café en continuant à mélanger pour obtenir une pâte homogène. Ajoutez enfin les pépites de chocolat.

2 techniques :
- Soit former 24 boules en les roulant dans vos mains , les déposer au fur et à mesure sur une feuille de papier sulfurisée et les aplatir légérement (utilisez 2 plaques et bien les espacer ) ou les mettre dans des moules à tartelettes ou à muffins pour ne pas qu'ils s'étalent et soit trop plats.
- Soit former un boudin bien régulier (c'est ce que j'ai fait) , l'envelopper dans du film transparent et le mettre au réfrigérateur 1 h. Coupez ensuite des tranches de 1 cm d'épaisseur environ et les ranger sur 2 plaques.

Enfournez à 150°environ 20 min: Les cookies sont pâles , presque crus à l'intérieur quand on les sort mais c'est normal : ils vont durcir en refroidissant.
Laissez les refroidir avant de les décoller du papier sulfurisé.

Partager cet article
Repost0
12 avril 2008 6 12 /04 /avril /2008 23:57

J'aime beaucoup la blanquette de veau/volaille que je fais souvent. Pour inover un peu, j'ai décidé de faire une poule au pot.
La légende dit qu'Henry IV voulait que tout le monde puisse manger de la poule une fois par semaine.
Pour en savoir +...

poiule
La photo n'est pas glam, certes. Mais qd on tape "poule au pot" dans google image, ça donne ça!
C'est pas mieux!

La recette traditionnelle (je crois, car je ne suis pas très "traditions culinaires françaises" (d'ailleurs, faudrait que je m'achète/qu'on m'offre un livre de cuisine française...je dis ça, je dis rien...fin de la parenthèse)) demande : 1 poule, des blancs de poireaux, carottes, navets, un bouquet garni et du poivre. (n'achetez pas la barguette spéciale "pot au feu" : une vraie arnaque!)
J'ai ajouté : des petites pommes de terre, un oignon piqué de 3 clous de girofle, un bouillon de légumes et un bouillon de volaille (c'est pour ça que je n'ai pas salé). Et c'était boooooon.
J'avais envie d'ajouter des champignons, mais je ne savais pas trop si ça se faisait, alors j'ai abandonné l'idée.
Faire cuire le tout recouvert d'eau jusqu'à cuisson de la poule.

Partager cet article
Repost0
10 avril 2008 4 10 /04 /avril /2008 13:38

Cette recette nous vient de chez Oum Koulthoum (qui l'a trouvé chez Kaouther). Je la recommence vivement car elle est délicieuse et dépanne vraiment bien lorsqu'on n'a pas beaucoup de temps...

crevette


Pour 4/6 personnes :

environ 800g de crevettes
3 à 4 gousses d'ail écrasées
sel, poivre, un soupçon de cumin, et un autre de ras elhanout
un peu de harissa
2 cas de persil haché
une cas d'eau
2 œufs
une tasse de farine
une tasse de chapelure

Commencer par décortiquer les crevettes et enlever la veine dorsale en prenant soin de laisser la queue.
bien laver. laisser égoutter une dizaine de minute. Ajouter l'ail, les épices, la harissa,le persil, et l'eau .
Mettre la farine, les œufs et la chapelure, dans des bols ou des sacs a congélation. Soulever les crevettes (doucement pour ne pas vous faire piquer par les queues), jeter les crevettes dans la farine, puis les œufs et enfin la chapelure( il faut bien respecter cet ordre)
Dresser les crevettes dans une grande assiette, couvrir d'un papier film, et mettre au frigo pendant au moins une heure.
Faire frire, égoutter. et déguster immédiatement.

Partager cet article
Repost0
9 avril 2008 3 09 /04 /avril /2008 20:35

Comme le beau temps n'est pas encore au rendez-vous vu qu'il neige au printemps, vous ne m'en voudrez pas de mettre en ce mercredi 9 avril, la recette d'une soupe. Je l'ai trouvé dans le livre que ma copine Sarah m'a ramené de Kabylie cet été : 125 Recettes à notre façons de Mokhtaria Rezki.
C'est la 1ère fois que je l'a fait et je l'ai trouvé très bonne et la referais (cet hivers j'espère!). Mais je préfère néanmoins l'incomparable
harira que j'ai "l'habitude" de cuisiner (je ne fais pas beaucoup de soupe en fait).

1 blanc de poulet chorba
1 oignon
1 poignée de pois chiche
1 c. à s. de smen (remplacé par du beurre)
2 c. à s. d'huile
Vermicelle fin
sel
poivre noir
cannelle

Pour la liaison : 1 jaune d'oeuf, persil, citron.

Découpez le blanc de poulet en petits morceaux. Dans une marmite (épaisse), disposez le poulet, l'oignon râpé, le smen, l'huile et 4 c. à s. d'eau. Faites revenir sur feu doux. Ajoutez les épices, le sel et les pois chiches. Couvrez d'eau et laissez cuire. Versez le vermicelle dans le bouillon et laissez cuire quelques minutes. Prélevez un peu de bouillon, délayez le jaune, ajoutez le persil haché et le jus de citron. Mélangez bien puis versez doucement dans la marmite en remuant. Retirez du feu avant ébullition.

Partager cet article
Repost0
8 avril 2008 2 08 /04 /avril /2008 09:32

Légèrement modifié, ce dessert simple et classique tient sa place dans quasiment toutes les cuisines méditérranéennes. Il est souvent préféré à des préparations plus compliquées. Je l'ai déniché dans L'authentique Cuisine Espagnole.

flan

Préparation : 40 minutes | Repos : 30 minutes | Refroidissement : 1 heure + 4 heures | Par portion : env. 185 kcal

Pour 8 personnes :
150 gr de sucre
75 cL de lait
1 gousse de vanille
3 oeufs
2 jaunes d'oeufs
Je vous mets la recette telle qu'elle est écrite dans le livre. N'ayant pas de four, j'ai ajouté de l'
agar-agar (remplaçable par des feuilles de gélatine ou de la gélatine en poudre)
Donc, la recette demande en plus : 8 ramequins résistants à la chaleur, 1 plat résistant à la chaleur pouvant contenir les ramequins, pour le bain-marie et une feuille doucle de papoer journal pour le plat à gratin.

Faites chauffer les ramequins à 80°C dans le four préchauffé (pour qu'ild n'éclatent pas sous la chaleur du caramel). Mettez 100 gr de sucre dans une poêle et faites fondre, à feu doux, jusqu'à obtention d'un caramel clair.
Retirer les ramequins du four et répartissez-y le caramel avec une cuiller chauffée, de manière à recouvrir le fond. Laissez refroidir légèrement et placez au réfrigérateur.
J'ai utilisé le
Caramel Vahiné car je suis supra-mauvaise en ce qui concerne la confection du caramel.
Versez le lait avec le reste du sucre dans une casserole. Découpez la gousse de vanille dans le sens de la longueur, grattez l'intérieur. Ajoutez-le avec la gousse dans le lait et amenez celui-ci à ébullition.
Entre-temps, mélanngez les oeufs et les jaunes d'oeufs dans un plat, mais ne les battez pas en mousse. Versez le lait chaud par-dessus en tournant, puis laissez refroidir.
Préchauffez le four à 180° (th. 5/6). Pliez une feuille double de papier journal en deux et placez-la dans un plat à gratin. Retirez les ramequins du réfrégirateur et placez-les à une certaines distance les uns des autres sur le journal. Amenez l'eau à ébullition pour le bain-marie.
Passez le mélange lait-oeufs-vanille à travers une fine passoire dans un gobelet gradué avec un bec verseur, puis remplissez délicatement les ramequins trempent aux 2/3 dans l'eau.
Glissez délicatement le plat à gratin dans le four chaud (au milieu 160°C) et laissez figer le flan pendant 30 minutes. Retirez et laissez refroidir complètement pendant une heure. Recouvrez les ramequins avec du papier fraîcheur et aissez reposer pendant au moins 4 heures (de préférence 24 heures) au réfrégirateur.
Pour servir, détachez le flan du bord des ramequins avec un couteau aiguisé et démoulez-le sur des assiettes à dessert.

Partager cet article
Repost0

Un blog à l'honneur

Blogs de pro (ou presque)

Cuisine & Blabla
Dégustez…
Du Végétal...
En anglais mais traduisible
En catalan
En espagnol
Forums
Par pays/spécialitées

<script src="http://Hellocoton

Retrouvez melaanii surHellocoton